En vacances toute l’année : construire son mobil-home

Qui n’a pas rêvé de vivre toute l’année en vacances dans son mobil-home ? Un rêve qui peut devenir réalité sans avoir à vider son compte en banque. Si vous souhaitez changer de vie et devenir en quelque sorte à la fois un nomade, un touriste, un voyageur, alors lancez-vous dans l’aventure. Car ce sera un moment inoubliable. Mais pour vivre pleinement vos futures vacances à vie, il faut bien les préparer et mettre toutes les chances de votre côté pour que celles-ci soient merveilleuses et qu’elles puissent durer le temps que vous le souhaitez.

Il faut bien avoir à l’esprit que vous allez adopter un nouveau style de vie et par la même occasion pourquoi ne pas devenir un digital nomade. Pour les voyageurs avides de grands espaces et qui ont la bougeotte, pourquoi ne pas opter pour un mobil-home ? Avant de vous lancer dans un achat onéreux, vous avez une autre option qui consiste à construire vous-même votre future maison mobile.

Choisir les bonnes dimensions

Avant de passer à la construction de votre future maison escargot, il faut avant tout choisir les bonnes dimensions. Il existe différentes tailles. Les plus petits font 20 m² et les plus grands 40 m². La largeur de 4 m reste fixe. La longueur peut varier et aller de 7,5 m à 10 m. Vous aurez le choix entre trois types de modèles : l’entrée de gamme (20 à 30 m²) avec un confort minimum, le milieu de gamme (30 à 35 m²) qui permet d’avoir plus de rangements et une déco plus soignée et enfin le haut de gamme de 40 m² qui comprend des équipements de dernières générations.

L’avantage de ce type de mobil-home c’est de profiter d’un équipement toujours sur mesure comme par exemple un matelas adapté aux dimensions du lit. Vous serez content de retrouver un matelas de qualité car le repos sera le bienvenu après de longues journées à jouer les touristes.

Quels matériaux choisir ?

Après avoir choisi la bonne surface en fonction de vos besoins et du nombre de personnes qui compose la famille vous devrez choisir les matériaux : bois, acier, polystyrène… Le toit, le plancher et les surfaces verticales seront isolés par de la laine de verre. Le toit comportera des tuiles en acier et le châssis sera quant à lui galvanisé pour faire obstacle à la rouille.

Le montage peut être envisagé de différentes manières. Le premier du type monobloc va privilégier la construction de l’intérieur avant de finir par les cloisons extérieures. Le second type dit « maison » va inverser le processus et commencer par les cloisons extérieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *